DOMAINE MARQUIS D'ANGERVILLE

DOMAINE MARQUIS D'ANGERVILLE

VOLNAY
Propriétaire :
Guillaume d'Angerville
Site web
A la mort de Sem d'Angerville en 1952, son fils Jacques reprend le Domaine. Aussi passionné de qualité que son père, il construira la réputation du Domaine, inlassable ambassadeur du village de Volnay et de ses propres vins.
DOMAINE MARQUIS D'ANGERVILLE


Guillaume d'Angerville a repris le Domaine en 2003, dans la ligne tracée par son père et son grand-père. Il est épaulé par son beau-frère, Renaud de Villette, ingénieur agronome, qui a travaillé aux côtés de Jacques d'Angerville pendant quinze ans. Le Domaine reste ainsi familial, et le savoir-faire des générations disparues se transmet dans la continuité.

Le Domaine d'environ 15 hectares se concentre sur la commune de Volnay, avec un peu plus de 11 hectares en Volnay Premier Cru :
Volnay 1er cru « Clos des Ducs » (2.15 ha)
Volnay 1er cru « Caillerets » (0.45 ha)
Volnay 1er cru « Champans » (3.98 ha)
Volnay 1er cru « Clos des Angles » (1.07 ha)
Volnay 1er cru « Fremiet » (1.57 ha)
Volnay 1er cru « Mitans » (0.65 ha)
Volnay 1er cru « Pitures » (0.31 ha)
Volnay 1er cru « Taillepieds » (1.07 ha)
En 2006, le Domaine Marquis d'Angerville a entamé sa conversion à la biodynamie. Depuis, le programme de conversion de tout le domaine à la biodynamie a été achevé.

La vinification traditionnelle et non-interventionniste respecte le caractère particulier de chaque millésime et de chaque terroir. Dans l'esprit du Domaine Marquis d'Angerville, la production de grands vins commence par le contrôle des rendements à la vigne. Soucieux de n'extraire que ce qui est noble, le Domaine préfère les méthodes d'extraction douces et naturelles qui séparent les tanins nobles de ceux qui le sont moins, et qui assurent une meilleure stabilité de la couleur. Lorsque la fermentation est terminée, la vendange est pressée délicatement La proportion de fûts neufs est revue chaque année en fonction des caractéristiques spécifiques du millésime. En moyenne, elle est de 20% pour le Volnay dont la délicatesse et la finesse ne supporteraient pas plus de boisé de fûts neufs. L'élevage en fûts dure entre quinze et dix-huit mois.