DOMAINE LEFLAIVE

DOMAINE LEFLAIVE

PULIGNY-MONTRACHET
Propriétaire :
Brice de la Morandière
Site web
Les amateurs de grands bourgognes blancs connaissent depuis longtemps ce domaine, qui produit des vins qui comptent parmi les plus purs et les plus captivants des grands vins blancs de Bourgogne. Dès 1990, Anne-Claude Leflaive décidait de convertir le domaine à la biodynamie. Aujourd'hui, cette décision porte tous ses effets. La qualité des vins n’a jamais été aussi élevée.
DOMAINE LEFLAIVE

Le domaine Leflaive s'étend sur la commune de Puligny-Montrachet, située à une dizaine de kilomètres au sud de Beaune et en partie sur Blagny. Comme sa voisine (Chassagne-Montrachet), la commune de Puligny-Montrachet doit sa réputation au célèbre Montrachet, le plus grand vin blanc sec du monde. La famille Leflaive est installée à Puligny-Montrachet depuis 1717. L’actuel Domaine Leflaive existe depuis 1735 et a été reconstitué pour l'essentiel entre 1905 et 1925 par Joseph Leflaive, un Polytechnicien qui prit part à la construction du premier sous-marin français.
Anne-Claude Leflaive a dirigé le domaine Leflaive de 1994 à 2015 - année de son décès - assistée par le maître de chai du Domaine, Pierre Morey.

Depuis qu'il a acquis deux ouvrées de Montrachet (l'ouvrée fait 428 mètres carrés), le Domaine Leflaive possède une parcelle de tous les Grands Crus sur la commune de Puligny. Il possède des parcelles importantes en Chevalier-Montrachet (1ha 99a), en Bâtard-Montrachet (1ha 91a) et en Bienvenues-Bâtard-Montrachet (1ha 15a) ainsi que 3 ha du Premier Cru Les Pucelles, 1ha 26a du Premier Cru Les Folatières, 73a du Premier Cru Les Combettes et la quasi-totalité ( près de cinq hectares) du Premier Cru Les Clavoillons, auxquels il faut ajouter 1ha 62a de Meursault "Sous le dos d’âne".

Une fois vendangé, le raisin est tout de suite mis dans des pressoirs pneumatiques, et la fermentation a lieu en barriques (30% de fûts neufs). Au printemps, après avoir achevé leur fermentation malolactique, les différents crus sont transvasés dans des cuves en acier inoxydable. Ils y reposent plusieurs mois. Cette pratique donne beaucoup de finesse au vin et permet par ailleurs de limiter au minimum la filtration qui précède la mise en bouteilles.