CHÂTEAU PICHON LONGUEVILLE COMTESSE DE LALANDE

CHÂTEAU PICHON LONGUEVILLE COMTESSE DE LALANDE

PAUILLAC
2ème Cru Classé
Propriétaire :
Famille Rouzaud
Manager :
Nicolas Glumineau (Directeur Général) / Philippe Moureau (Directeur Technique)
Site web
 
Depuis la fin des années 1970, la réputation du Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande a atteint celle d'un "super second" et d'un "presque premier", en raison de la constance de sa qualité. L’encépagement unique et les onze hectares de vignes situés sur les sols de Saint-Julien confèrent aux vins du Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande une personnalité exceptionnelle par rapport aux autres crus de l’appellation Pauillac. Complexité, élégance et longévité sont les marques de fabrique de ce vin de race.
CHÂTEAU PICHON LONGUEVILLE COMTESSE DE LALANDE

A l'origine, Pichon Longueville et Pichon Longueville Comtesse de Lalande formaient une seule et même grande propriété. A la mort du Baron Joseph de Pichon Longueville en 1850, le domaine est divisé entre ses deux enfants encore en vie, Raoul et Virginie. La partie de Raoul deviendra le château Pichon Longueville, celle de Virginie deviendra le château Pichon Longueville Comtesse de Lalande.
Edouard et Louis Miailhe, issus d'une ancienne famille de propriétaires et de courtiers bordelais, achètent le Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande en 1925. May Eliane de Lencquesaing, fille d'Edouard, en hérite en 1978 et le gère avec passion et rigueur pendant 30 ans, élevant le cru à une renommée internationale. Enfin, en 2007, soucieuse de préserver l'avenir de son entreprise, elle la transmet à une autre entreprise familiale, la Maison de Champagne Louis Roederer.

La terrasse du Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande offre un panorama grandiose : les vignobles de Pauillac et de Saint-Julien qui s’étendent en bordure de la Gironde. Les vignes du château Pichon Longueville Comtesse de Lalande se situent principalement sur l'appellation Pauillac, mais 11 de ses 86 hectares sont sur Saint-Julien. Pichon Comtesse est le voisin de Château Latour et, comme l'illustre Premier Cru, a un sol pauvre fait de graves et d’argile, qui jouit d'un excellent drainage. Cette pauvreté du sol est idéale pour la vigne, l'obligeant à s'enraciner à plusieurs mètres sous la terre, à la recherche de nutriments.
L'encépagement est composé de Cabernet Sauvignon (45%), de Merlot (35%), de Cabernet Franc (12%) et de Petit Verdot (8%). Une proportion inhabituelle du vignoble contient des ceps de Petit Verdot, qui apporte à l'assemblage de la fraîcheur et une grande complexité aromatique. Dans les années très ensoleillées comme en 1982, 1986, 1989 et 1990, où la maturité des raisins a été excellente, son apport est remarquable. Depuis l’arrivée de la maison Roederer à la tête du domaine, d’importants travaux de restructuration du vignoble . Des études approfondies des sols et sous sols ont abouti à une cartographie très précise des nombreuses parcelles et à une meilleure connaissance du terroir. Un programme de replantation a été lancé favorisant une meilleure adéquation entre le cépage et son porte greffe avec de la nature du sol. L'encépagement à terme devrait être de 61% Cabernet Sauvignon, 32 % Merlot, 4 % Cabernet Franc, 3 % Petit Verdot.
L'assemblage des cuves a lieu fin décembre ou début janvier en présence de Frédéric Rouzaud et de l'équipe technique.

En plus des arômes apportés par les barriques de chêne neuves, les vins révèlent d’inimitables arômes de tabac, de violette, de mûre et de fruits mûrs. On y retrouve également une note de mine de crayon, ce qui permet au dégustateur de reconnaître un Pauillac parmi les autres appellations Médocaines.

James Laubé du Wine Spectator a baptisé le Pichon Longueville Comtesse de Lalande, "Second Cru de Première Classe."